Il faut mettre les accents sur les majuscules !

On met les accents sur les majuscules


Certes, il est difficile aujourd’hui d’en avoir la démonstration dans tout ce qui vous est donné de voir ou de lire dans les médias en général. Et pourtant, c’est commettre une faute d’orthographe que de ne pas mettre d’accent sur une majuscule le cas échéant.

Mais qu’est-ce qui a fait qu’au fur et à mesure des décennies l’application de cette règle est devenue son contraire ? On a même enseigné aux élèves secrétaires « qu’on ne met pas les accents sur les majuscules » !

En typographie française, les polices de caractère sont créées avec des majuscules accentuées depuis le xvie siècle. À l’époque, le typographe composait lui-même le texte lettre par lettre et il devait ajouter l’accent, même si parfois c’était très difficile en raison de l’espace supplémentaire que cela occupe. Seulement voilà, l’imprimerie s’est automatisée comme le reste et les machines (de même que les machines à écrire) sont souvent fabriquées par des anglophones qui ne connaissent pas cette règle.

LE NOMBRE DE DIPLOMES NE CESSE D’AUGMENTER
DE DIPLÔMES OU DE DIPLÔMÉS ?

Progressivement, au cours du dernier siècle, nous sommes donc passés de « on ne peut pas (techniquement) mettre d’accent sur une majuscule » à « on ne doit pas mettre d’accent sur une majuscule ».

PASSE A 13 H POUR LIVRER
JE PASSE DEMAIN À 13 H OU JE SUIS PASSÉ HIER À 13 H ?

Aujourd’hui, nous n’avons plus d’excuse technique. La dactylographie comme le prépresse sont entièrement informatisés et toutes les polices de type professionnel ont été créées avec possibilité de mettre les accents sur les majuscules.

MACONNERIE GENERALE
EST-CE BIEN SÉRIEUX ?!

Les règles orthographiques et typographiques sont des codes que nous devons respecter comme le préconisent « l’Imprimerie Nationale » et le « CFPJ (Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes) ». N’oublions pas l’utilité d’un code : être reconnu par tous. Cela évite les confusions et en l’occurrence les contresens (voir les 3 cartouches bleus).

Nous sommes donc tenus de respecter les règles d’orthographe !